HUMEUR

MUM’S TALK #2: LA GROSSESSE

13 juin 2016

Hello les beautés, j’espère que vous allez bien! Pour ce second mum’s talk, vous m’avez beaucoup orienté grâce à vos demandes (qui me font tellement plaisir si vous saviez). LA GROSSESSE = « oh-my-gad » comme je dis si bien dans mes snaps ahah.

Alors THE question que j’ai beaucoup eu c’est: « Est-ce que ta fille était prévue? »

C’était clair et évident pour moi, je voulais avoir des enfants. Mais sans doute pas pas si tôt, j’entamais à peine mes études secondaires. 1ère année de BTS, j’apprends ma grossesse le 15 septembre 2014, soit 10 jours à peine après la rentrée. Véritable choc parce que je m’y attendais vraiment mais alors vraiment pas. Je me rappelle très bien, je parlais avec ma copine en allant en cours: « Punaise Jodie, j’suis en retard sur mes règles c’est trop chelou, je suis réglée comme une horloge » elle me répond en rigolant « t’es peut-être enceinte LOL ». LOL aussi ma tête devant le test. J’attends les 5 minutes comme il est indiqué, posée sur mon lit (j’habitais encore chez ma mère) j’étais si stressée, j’aurais tellement préféré qu’on regarde pour moi mais j’étais toute seule (j’avais décidé de n’en parler à personne). Et comme je n’avais pas trop le choix, il fallait bien que je regarde et là…test positif. J’étais scotchée, sur mon lit, un test de grossesse positif dans les mains, j’étais enceinte. Comment vous dire? J’étais sans voix, sans émotion, je ne bougeais plus, en état de choc. J’ai dû rester une bonne dizaine de minutes comme ça, avant de revenir à moi et de reprendre mes esprits. Les mains tremblantes, je prend mon téléphone et j’appelle une copine. Je ne sais même pas si il y avait ne serait-ce qu’un seul mot audible dans tout ce que je lui racontais tellement je pleurais.

PAUSE – STOP – POUCE – J’étais enceinte, j’étais totalement perdu.

Comment il va réagir, comment ma mère va réagir (à peine 18 ans), mes études, un bébé? C’était horrible, j’étais dévastée et pendant plusieurs mois jusqu’à que je prenne ma décision finale j’étais comme l’ombre de moi-même. Je pleurais tous les jours, toutes les nuits, je ne mangeais plus. Je n’avais jamais été confronté à un choix si décisif, si important, qui allait bouleverser ma vie dans son intégralité. Autant vous dire que les premiers mois de cette grossesse ont été très durs émotionnellement parlant. Psy, embrouilles, pseudo dépression, ma vie avait pris un tournant dont je ne contrôlais plus rien.

J’ai choisi de garder mon bébé, d’assumer tous mes actes et sûrement pas erreur parce que ma fille n’est pas pas une erreur. Ma fille est une bénédiction et la plus belle chose qu’il me soit arrivé jusqu’à ce jour (parenthèse nécessaire).

Ce n’était pas une question financière, si nous ne pouvions pas subvenir à ses besoins la question ne se serait pas posée. Je ne peux pas être égoïste et avoir un bébé juste pour en avoir un, ce n’est pas une poupée, ni un jouet, c’est un être vivant et on ne joue pas avec la vie. C’était plutôt « suis-je prête à devenir maman? » À mes yeux, à 18 ans on est encore un bébé. On a même pas encore commencé un semblant de vie mais aussi « Mes études? ». C’était mes deux plus grosses interrogations. Je crois beaucoup au destin et je suis persuadée que « rien arrive jamais au hasard », chaque chose qui nous arrive est écrite quelque part et tout signifie quelque chose. Si j’étais enceinte, si ça m’arrivait à ce moment précis c’est que cela signifiait quelque chose, que même si ça n’allait pas être simple, j’y arriverais. J’arriverais à avoir mon bébé, continuer mes études, être diplômée, réussir ma vie simplement pour elle.

J’ai mes croyances aussi et tout là haut, on m’envoyait juste un cadeau. Un cadeau du ciel que je me devais de recevoir de la meilleure manière. À partir du moment où j’ai été fixé, j’étais déterminée même si j’étais seule contre tous. J’allais avoir un bébé, mon bébé et j’allais me battre pour elle.

12735791_580147835465689_1282597595_n

« COMMENT-AS TU VÉCU TA GROSSESSE? »

Je suis hyper mitigée entre j’ai absolument détesté et en même temps adoré, réelle bipolaire be like. Les premiers mois en un mot: dodo. Je n’ai fais que dormir, en cours, dans le train, dans le tram, dans la voiture, dans le lit, en mangeant. J’étais une grosse larve les 3 premiers mois, dodo sur dodo, épuisée comme jamais en fait, j’avais beau faire des nuits de 10h ça ne me suffisait pas. Mais bon, à ce que je lisais c’est « normal », tout notre métabolisme se modifie pour accueillir un petit être. Je suis incapable de vous ressortir tout ce que j’ai appris (j’avais une application qui me disait jour après jour ce qu’il se passait pour mon bébé, son poids et taille approximatif c’était vraiment cool) mais le principal que j’ai retenu c’est qu’être une larve les premiers mois c’est normal.

Je découvrais aussi les visites mensuelles à la maternité, là aussi j’étais pressée et en même temps je détestais y aller. Impatiente d’avoir des nouvelles de bébé et retissante des « touchés » dont je vous passe les détails. J’avais mal et je trouvais ça tellement désagréable. Rien que d’y penser, oh enfin bref. J’ai pas envie de vous envoyer des mauvaises idées reçues par rapport à la grossesse à celles qui n’ont pas d’enfant. C’est tellement propre à chacune, on ressent les choses si différemment.

Le second trimestre j’ai bien aimé, je commençais à me rendre compte physiquement que j’étais enceinte. Le bidou poussait doucement mais sûrement et je découvrais aussi les désagréments que j’ai eu durant ma grossesse (comme dis avant c’est aléatoire en fonction des personnes), genre: être calé au bout de deux bouchées, problème de digestion etc mais à côté de ça j’étais beaucoup plus en forme qu’au premier trimestre. Je commençais aussi à me rendre compte psychologiquement que j’étais enceinte. Je pensais à tellement de choses, la chambre, les vêtements, tout pour l’arrivée de bébé et je prenais un tel plaisir à tout organiser. J’étais gaga pour chaque détail, je traînais (beaucoup trop) dans les magasins de puériculture, de vêtements pour bébé. C’est lors de ce trimestre aussi qu’on apprend le sexe du bébé. La confession c’est que j’étais plus pour un petit mec mais au final qu’importe, quand on t’annonce « c’est une petite demoiselle » c’est un bonheur surdimensionné. J’allais avoir une petite fille, une mini-moi et des millions d’images dans ma tête à ce moment là (des petites barrettes pour les cheveux, des bandeaux, des looks mère-fille). J’étais heureuse.

grossesse-oliyshoo.jpg

Le troisième et dernier trimestre = le pire de tous. Au fur et à mesure, septième, huitième, neuvième mois (oui parce que c’est 9 mois complets, on a tendance à l’oublier) j’en avais marre mais tellement marre. Physiquement c’était dur, je me sentais si lourde (+15 kg sur la balance) mais je marchais énormément, j’aimais beaucoup ça. Même si en fin de journée je ne sentais presque plus mes jambes, je ne m’arrêtais pas. C’était limite obligatoire pour moi, les marches digestives. Après manger ça me faisait beaucoup de bien, en plus c’était le printemps et (contrairement à cette année) il faisait très beau et chaud. Ce que je préférais c’était les balades nocturnes (entre 23h et 01h aha) un kiffe. Et entre ça, le ménage, le ballon, la piscine, je désirais juste une chose c’est qu’elle sorte. Je trouvais ça tellement long, et plus les jours passaient, plus on approchait du terme et aucun signe d’un travail quelconque. Je désespérais totalement et j’avais tellement envie d’accoucher. Jusqu’à que ce jour arrive où je me suis dit « non je veux plus c’est bon, elle peut encore rester aussi longtemps qu’elle veut » ahah.

La grossesse est une expérience unique. Une réelle découverte où l’on apprend beaucoup sur notre corps, sur nous-même. On change beaucoup, on est contrôlé par des envies bien étranges (nourriture, activités, etc). Notre corps ne nous appartient clairement plus, c’est bébé qui fait son nid, bébé qui décide d’un peu tout, bébé qui grandit, bébé qui est roi. Je suis si reconnaissante d’avoir eu cette chance, d’avoir pu donner la vie et je remercie tous les jours le ciel. Il n’y a aucun mots pour décrire tout ça, on peut juste le vivre pour comprendre.

« ET BÉBÉ 2 C’EST POUR QUAND? »

Mais les filles, pourquoi cette question naaaaan aha. Je ne suis pas prête du tout, psychologiquement, physiquement. Non un second bébé c’est pas prévu pour le moment, plus tard quand Eliyah aura 2 ou 3 ans, on verra si à ce moment là on est prêt. Pas trop d’écart non plus entre les deux mais pour l’instant j’ai envie de profiter pleinement de ma fille. Ça fait seulement 1 an que j’ai accouché, j’ai besoin de me retrouver, retrouver mon corps d’avant grossesse, me sentir bien et à l’aise dedans donc on verra par la suite.

J’espère en tout cas que ça vous aura plu. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. Après toutes ces confidences, ça me ferais aussi beaucoup plaisir de découvrir votre expérience de la grossesse.

 

Grossesse-oliyshoo

signature

You Might Also Like

29 Commentaires

  • Reply Meggane 13 juin 2016 at 6:28

    J’ai adorer lire ton article, on en avais un peu discuté sur péri il y a quelques temps ! J’avais ue une énorme gastro, et 3 semaines après un test positif donc ma fille était une pure surprise.. J’avais vomis pendant 3 jours de suite ma contraception (glamour non??) sans le savoir. Enfin bref en pleurs devant mon test, il ma fallut seulement 2 jours pour accepter la nouvelle mais moi jetait en cdi j’avais déjà trouvé ma voie donc pas le soucie des études ! J’ai était très soutenue moralement par mes proches, bon sauf quelques personnes qui ont eu peur que je regrette du a mes 20 petites année ! En tout cas j’ai adorer la grossesse et encore plus l’accouchement ( sadique) lol mais je pense que pendant ses neufs mois ENTIER et ces « quelques » (30heures) d’accouchement on ressens des choses, des sentiments uniques. En voyant ma fille la première chose qui m’est venu à l’esprit c’est:  » Qui sans enfant peu prétendre connaître l’amour, le vrai !!! Celui qui te prend au tripe  » Voilà !! Hâte de lire ton prochain articles ❤❤❤❤

    • Reply Aline 13 juin 2016 at 7:27

      Oh ça me fait super plaisir. Oui je m’en rappelle bien d’ailleurs aha c’était grave cool. Un truc de fou aussi, franchement la vie est dingue et tu vois comme par hasard tu as vomis tout ça et comme par hasard tu es tombé enceinte. Je dis comme par hasard ironiquement parce que comme je dis dans mon article, c’est le destin et ça devait arriver. C’est sûr qu’on est jeune mais bon qu’est-ce que c’est l’âge au final…des simples chiffres. On m’a beaucoup dit « oui mais tu pourras pas profiter de ta jeunesse » blablabla, à croire qu’avoir un enfant ça t’empêche de vivre, sortir, voir tes ami(e)s. Je pars du principe où l’on peut tout faire dans la vie avec un peu de volonté. Au top si tu l’as bien vécu aha mais je comprend tout à fait ce que tu as pu ressentir. C’est donnant naissance à notre enfant qu’on découvre ce qu’est le véritable amour. Merci pour ton commentaire qui me fait si plaisir ♡♡♡

  • Reply Emi 13 juin 2016 at 7:12

    Je m’en lasse pas de tes articles

    • Reply Aline 13 juin 2016 at 7:27

      Oh merci beaucoup, ça me touche!

  • Reply Charlene 13 juin 2016 at 7:22

    Top ton article, je m’attendais à ce que tu racontes aussi l’annonce à tes proches (ta mère, ton chéri, ton frère?), peut être trop personnelle ? (Oups 🙊) ou peut être pour un prochain article ?
    En tous cas c’est top de t’être livrer comme ça. Moi j’ai adoré le toute ma grossesse, qui s’est arrêté au 7eme mois (peut être que j’aurais moins apprécié être grosse comme une vache vers la fin mdr). J’ai eu aucun maux, aucun désagrément, RIEN. Juste le bonheur de porter la vie. Et comme je t’avais déjà dis, je m’attendais moi aussi à un petit mec mais finalement non, c’est une petite princesse qui nous comble de bonheur ❤️

    • Reply Aline 13 juin 2016 at 7:36

      Honnêtement j’y aie absolument pas pensé! Why not dans un prochain article aha, ça m’est totalement passé au dessus pour le coup. T’as eu cette chance d’éviter l’effet baleine, vache, hippo. Bon alors si c’était un kiffe, c’est pour quand bébé 2? Nos princesses sont adorables (et relou aussi) mais c’est que du bonheur ♡

      • Reply Charlene 14 juin 2016 at 8:14

        On va attendre pour bébé 2 parce que si la grossesse a été bonheur, l’accouchement a été cauchemard! Même si chaque grossesse et chaque accouchement est différent je prendrai bien le temps avant de me relancer dans cette aventure. Surtout qu’Inaya est plutôt en mode crise sur crise et ma tête n’en peux plus 😂 On va attendre que cette période passe, et après pourquoi pas, d’ici un an… Ou deux…

        • Reply Aline 14 juin 2016 at 9:49

          J’imagine! Ahaha mais c’est clair, laissons-nous du temps.

  • Reply Ana 13 juin 2016 at 7:47

    Cool !!!!! Love ❤️

  • Reply Bintwo 13 juin 2016 at 8:28

    Coucou ma belle tu sais je suis pas très blog mais le tien c’est toujours un plaisir 😊 J’ai eu une grossesse différente de la tienne mais je me reconnais dans certaine phrase !
    Lol c’est pour quand bébé 2 tu as raison prend le temp de kiffer scoop! Le mien est en route et je peux te dire que c’est la grosse merde lol
    Bon je te fais de gros bisous
    Ét Ca dechire continue ❤️😘

    • Reply Aline 13 juin 2016 at 8:45

      Je suis saucé grave alors, ça fait trop plaisir. Mais naaaaaaan ahhhhhh c’est ouf nan je suis dingue là wow wow wow. Je vais cash t’écrire sur snap aha. Bisous ma chérie ♡♡♡

  • Reply Amy 13 juin 2016 at 8:39

    Depuis que je connais ton insta, ton snap, et maintenant ton blog, j’ai l’impression d’avoir une sœur que je n’ai jamais eu à travers ton snap. Une sœur que je n’ai jamais eu parce que je te l’ai dis avec ma famille c’est pas tip-top. Continue comme sa t’es au top. 👌

    • Reply Aline 13 juin 2016 at 8:46

      À chaque fois que tu m’écris j’ai les larmes aux yeux, tu sais à quel point ça me touche et tu sais que je suis là si tu en as besoin et n’importe quand. Dans les bons comme les mauvais moments, ne l’oublies pas. Je te fais plein de bisouuuus

  • Reply Roxane 13 juin 2016 at 8:45

    Moi ma grossesse était voulu on en avait parlé et on était près, on avaient 22ans ont vivaient déjà ensemble on étaient bien quoi. Donc ont sais dis allé hop ont fais un bébé, donc ont pars en weekend en Belgique bref. Ont rentres et ont décident d’allé manger indien. Ont y vas ont manges et tout, et je me sentais pas très bien donc je sors fumer une clope (pck je fumais avant de savoir que j’étais enceinte) et impossible l’odeur me dégoûte donc je dis à mon homme je me sens pas bien viens ont rentre, je rentre je cours au toilette j’avais des nausées chose qui m’arrive jamais je suis rarement malade, dc la je me dis y a un truc chelou qui se passe dans mon corps j’ai jamais vécu ça lol. Je dis à mon chéri descend acheter un Test il va le chercher il me le ramène et la je le fais. Je vois enceinte +2semaines, une émotion de fou mon homme et moi ont c’est pris dans les bras et tout trop d’amour de larmes de joies. Bref super émotions c’était magique. Et j’adore tes post continue comme ça bisous.

  • Reply Sarah 13 juin 2016 at 9:18

    J’adore la façon dont tu racontes ta grossesse, on sent tellement tes émotions en gros c’est pas du fake lol !
    Je suis tombée enceinte à 20 ans, c’était inattendu… Rien que d’en parler, j’ai encore l’impression que c’était hier, alors que ma fille aura bientôt 9 ans ! (Eh oui moi j’suis vieille 😂)
    Les années défilent à une vitesse, alors tout ce que j’ai à dire c’est profite à fond de ta jolie princesse car tu verras même pas le tps passer.
    Pour moi la plus belle chose à vivre est de donner la vie.😍

    • Reply Aline 14 juin 2016 at 9:47

      Pour certains détails j’aurais aimé que ça soit du fake ahaha. Au final moi je trouve beaucoup de points positifs à être maman jeune. T’es tout sauf vieille crois-moi, mais j’arrive pas à me dire qu’un jour Eliyah aussi 9 ans puis 15 puis 20.. Le temps passe si vite, c’est incroyable. J’essaye au maximum, c’est tellement de bonheur!!

  • Reply Olivia 13 juin 2016 at 9:29

    Au top ton article ma belle. J’ai lu jusqu’au bout. Je me suis un peu retrouvée en toi…. Quand on apprend la grossesse, quand on se demande comment il va réagir , les 150 mille questions, puis les pleures et nos émotions qui font les montagnes Russe. Je le répète chaque jour un enfant c’est un cadeau du ciel, une bénédiction. Je crois aussi au hasard. C’était peut- être pas des grossesses désirées mais les bébés si à partir du moment où nous avons décidé de leur donner la vie.
    On est des mamans au top.
    Des bisous de Jayden et moi ❤️

    • Reply Aline 14 juin 2016 at 9:48

      C’est vraiment incroyable de vivre tout ça, on se comprend si bien ça fait chaud au coeur. Bisous à vous deux les amours ♥

  • Reply Darren-Elijah 15 juin 2016 at 3:39

    – Emosheeeeeeeune! 😍

  • Reply DelahoyaB 15 juin 2016 at 5:32

    J’adore te lire ma cherie, vraiment!
    Très belle article, on s y retrouve toute un peu et c’est ca qui est génial , merci Aline 💛

    • Reply Aline 15 juin 2016 at 6:54

      Merci à toi, de me lire à chaque article ça me fait tellement plaisir un truc de fou. MERCI MERCI ENCORE ET ENCORE ♡♡♡

  • Reply Léa 15 juin 2016 at 6:56

    Comme d’habitude , je suis littéralement absorbée par tes articles ! Ils sont tous plus beaux les uns que les autres et tellement touchants , j’adore. J’en ai eu des frissons de lire cet article tellement plein d’amour et d’émotions ! Tu as une magnifique petite fille , à l’image de sa maman 🙂

    Hâte de lire le prochain article !!

    Bisous ma Aline , continue <3

    • Reply Aline 15 juin 2016 at 6:58

      Merci ma Léa déjà de prendre le temps de lire. Ça me fait tellement plaisir et ça me touche par dessus tout. Tu es trop adorable ♡♡♡

  • Reply estelle 16 juin 2016 at 11:54

    Super article

    • Reply Aline 18 juin 2016 at 7:43

      Merci beaucoup Estelle.

  • Reply Sara 29 juin 2016 at 12:09

    Wow j’ai adoré lire ton article et mine de rien je m’y retrouve parce que tout comme toi je vivais chez mes parents,etait etudiante et attendais un bébé dès la rentrée (14 octobre 2014). Mais presque 1 an après si c’était à refaire je le referai à la virgule près parce que ue pense que les étapes que l’on a du traversé tout ce que j’ai enduré a fait de moi la maman que je suis aujourd’hui
    Merci d’avoir partagé cette expression unique et oh combien personnelle avec nous 💋

    • Reply Aline 29 juin 2016 at 10:59

      Et ça me touche tant, d’avoir des réactions comme la tienne de personne se retrouvant dans mes mots, dans ma vie, dans mes expériences. Je suis sûre et certaine que tu es une maman formidable, merci à toi d’avoir pris le temps de me lire ♡

    Laisser une réponse