LIFESTYLE

L’ÉDUCATION BY MARIA MONTESSORI

14 novembre 2016

Ces derniers temps je vous parle beaucoup de Montessori, une méthode d’éducation que j’ai découverte étant enceinte d’Eliyah et que j’ai vraiment voulu partager avec vous.

La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation créée en 1907 par Maria Montessori (première médecin et pédagogue italienne dévouée à la cause des enfants).  Sa pédagogie repose sur l’éducation sensorielle, la perception de l’enfant, favoriser la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté.

 

Elle regorge de plein de principe tel que:

  • La liberté
  • L’action en périphérie: selon Maria Montessori, il est plus profitable d’agir sur son environnement plutôt que sur l’enfant lui-même. Il s’agit par exemple de parler moins fort pour l’inciter à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire.
  • Le respect du rythme de chacun: peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. Elle met l’accent sur le respect du rythme de chacun. Le rythme peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité et des différentes périodes de son développement.
  • L’apprentissage par l’expérience: pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler, de façon concrète, avec ses cinq sens (en utilisant le matériel adapté). Par exemple, pour apprendre à compter: utiliser des perles. Les enfants peuvent, les comparer et intégrer, par la vue et le toucher.
  • Favoriser l’autonomie de l’enfant: l’un des points essentiels de cette pédagogie est d’encourager l’autonomie et l’initiative chez l’enfant, et ce, dès le plus jeune âge. D’une part pour faciliter et motiver ses apprentissages et d’autre part pour favoriser son développement en tant que personne. La motivation de l’enfant pour apprendre est naturelle. Par exemple: il cherche à ramper puis à se mettre debout et finit par marcher. Mais il vient également volontairement vers l’adulte quand il veut de l’aide. Montessori préconise de suivre cette démarche naturel pour l’enseignement. L’adulte fait une démonstration puis laisse l’enfant reproduire l’opération tout seul.
  • L’éducation, une aide à la vie: chaque enfant est bon et il suffit de le respecter pour qu’il le reste. Le respecter, c’est l’inviter à respecter les autres et donc le préparer à une vie sociale harmonieuse.

pedagogie-montessori

En bref j’approuve totalement cette manière de voir les choses. Savoir stimuler l’intelligence de nos bébés, les éveiller tout en les écoutant, sans les forcer, en leur laissant la liberté de faire. J’adore avoir ces bouquins sous la mains parce que même s’il y a des activités qu’on fait « naturellement » avec nos bébés, on ne pense pas forcément à tout. Il rassemble toutes les activités ou situations qu’on peut rencontrer avec eux. Toutes ces activités leur permettront de gagner en autonomie, en indépendance et en confiance. Il se sentiront grandi, soutenu et respecté dans leur besoin de faire par eux-même et d’apprendre en manipulant.

« L’enfant nous demande de l’aider à faire seul et de respecter son rythme. » 

J’ai donc découvert cette méthode à travers ce premier ouvrage « 60 activité d’éveil Montessori pour mon bébé » et je continue à la découvrir avec 100 activités d’éveil Montessori (dès 18 mois). J’adore et je le recommande à toute maman en quête d’éveil pour son enfant. Je continuerais sans doute avec 100 activité Montessori pour préparer mon enfant à lire et écrire (dès 2 ans), 100 activité Montessori pour découvrir le monde (dès 3 ans) et tout ceux qui me plairont. Des coffrets sont même disponibles avec de nombreuses activités en fonction des thèmes abordés. Je kiffe, sincèrement. Sans vous mentionner que les prix sont très raisonnables: une pépite quoi!!

pedagogie-montessori3

J’en profite pour vous faire une brève parenthèse sur « le moyen de garde » d’Eliyah.

Eliyah bénéficie du système de la « crèche familiale », en clair elle est gardée chez sa Nanny (qui se situe juste 2 étages au dessus de nous, oui oui dans la même résidence: un rêve) qui se rend en crèche 2 fois par semaines pour faire différentes activités (découverte, lecture, etc..). Avant de découvrir tout ça pour mon bébé, je ne savais absolument pas que ça existait.

J’allais faire une demande de crèche en me rendant dans un centre médico-social et la dame qui m’a accueilli m’a donné le nom et coordonnées de sa future nounou. Je lui ai donc envoyé un premier sms et on s’est vite rencontré, par chance il lui restait pile une place pour un enfant de l’âge d’Eliyah. Autant dire que c’est le coup de chance le plus énorme de ma vie!! Oui moi j’étais dans ma dernière année de BTS et papa était « papa au foyer » pour la garder.

Lors de ce premier rendez-vous on a pas mal discuté, appris à se connaître et un réel feeling s’est installé. On ressent forcément les choses et bien évidemment le choix de la personne qui va garder notre bébé n’est pas à prendre à la légère.

Alors je n’ai pas un contrat direct avec la nounou mais avec la crèche à laquelle elle est rattachée, j’ai donc un prélèvement automatique qui se fait chaque mois pour la crèche. Après avoir rempli tous les papiers nécéssaire (c’est très administratif et très bien encadré pour la sécurité de tous) Eliyah a pu commencé son adaptation chez sa nounou il y a déjà un an maintenant. Après une semaine d’adaptation, zou la machine était lancée. Papa a pu vite retrouver un travail et moi terminer ma dernière année avec un diplôme à la clé.

J’adore ce système parce qu’Eliyah n’est pas toute seule chez sa nounou, ils sont entre 2 jusqu’à 5 si mes souvenirs sont bons et le plus de la crèche c’est qu’elle peut être au contact de nouveaux enfants qu’elle ne connaît pas. Il était primordial pour moi qu’elle soit au contact d’autres enfants, d’autres personnes pour la socialiser et qu’elle apprenne la vie en communauté, en société.

Sans compter qu’une place se libèrera d’ici l’année prochaine pour bébé 2, donc Eliyah et son petit frère ne seront pas séparés ♡ Et moi je suis l’esprit déjà tranquille pour ma licence (rentrée 2017/2018) j’ai eu une bonne nouvelle: j’ai eu rendez-vous en janvier dans ma future école pour parler de mon projet professionnel, let’s go pour ma licence professionnelle Marketing (BAC +3)  et ensuite un Master « Marketing, communication et e-business » ‘(BAC +5). Je vous tiendrais au courant de tout ça de toute manière!

En espérant que ça vous aura plu de découvrir tout ça, n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de la pédagogie Montessori (si vous la pratiquez ou non d’ailleurs) et du moyen de garde d’Eliyah.

WITH LOVE, XX. 

signature

 

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply Roxane 16 novembre 2016 at 7:58

    La méthode Montessori, c’est le kiff et dans ton article il y a des choses que j’applique déjà pour Tiitii naturellement de par mon vécu et mon éducation et ça me fait plaisir de savoir qu’un enfant puisse lire dés l’âge de 2ans. Par ce que, quand j’explique ça a mes amis ou autres il me disent mais non c’est impossible « genre je vais trop mettre a la pression a ma fille » alors que pas du tout ont fais des activités éducative mais ça reste un jeu pour ma fille et par finir elle les fait toute seule c jeux. Et je crois d’autant plus a l’éveil, l’autonomie des tout petit par ce que moi mm étant enfant j’étais comme ça, je savais lire a 4ans je lisais des petits romans pour enfant déjà. Faut savoir stimuler son enfant mais sans forcer c’est la base. Ton article ma donné envie d’acheter tout les livres pour mieux comprendre et mieux faire. Et ton moyen de garde c’est le top nous on est tjr sur liste d’attente en région parisienne c’est galère t’imagines mm pas donc c la mamie qui garde Tiiti, mais j’ai tellement hâte qu’elle entre en crèche pour se sociabiliser mais bon la patience est d’or hein donc on attend lol. Et ton article j’ai trop kiffer comme dab t’en a assez dit pour que j’aille acheter tout les bouquins lol. Continue tout se que tu fais, prends du temps pour toi, ta famille et bisous a vous la famille👍😘😘(désolé j’ai trop raconté ma vie, mais l’éducation et une de mes grande passion😂😍jesper que mon « commentaire » va pas trop te soulé lol)

    • Reply Aline 18 novembre 2016 at 1:13

      Oui je comprend ce que tu veux dire et je pense exactement de même. Si l’enfant a envie et a les capacités de lire dès 2 ans pourquoi le freiner et l’en empêcher… On ne met aucune pression, on l’accompagne et l’aide à développer son intelligence. La nuance est LÀ je pense. Comme tu dis parfaitement: stimuler sans forcer. Je ne forcerais jamais Eliyah à faire telle ou telle activité si elle n’en a pas envie. C’est eux qui nous sollicitent beaucoup pour la lecture ou autres, ils ont véritablement soif d’apprendre comme tu dis c’est un jeu pour eux et c’est totalement spontané et naturel.

      Ouais en région parisienne c’est pas simple et les coûts sont assez élevé à ce que j’ai pu entendre, c’est chiant! La patience est d’or et titi voit quand même pas mal de monde en dehors de vous donc c’est déjà bien.

      Merci beaucoup pour ta positivité au quotidien, ça me boost énormément. Alors, juste merci d’être là sincèrement. Non, tes commentaires me saouleront jamais et j’adore aussi l’éducation et tout ce qui s’en rapporte. Partager avec des mamans, qui plus est jeune ça fait vraiment du bien!!

      Énormes bisous à vous 😘

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.