HUMEUR

GIRL’S TALK #3: LES JUGEMENTS

20 juin 2016

Voilà un sujet qui picote, qui dérange bref un sujet de « talk » comme je les aime. Les jugements, ou bien la chose qu’on subit inévitablement peu importe ce qu’on peut faire, dire, penser, réaliser. J’ai décidé d’un peu me défouler à travers cet article, non pas parce que j’en souffre mais surtout pour essayer d’en booster certains d’entre vous.

Qui n’a jamais subit de jugement sérieux, et qui n’a jamais jugé aussi? ANYONE. Perso, j’ai beaucoup été jugé et ce depuis toujours. Je dirais que c’est apparût à partir du collège, j’essayais beaucoup de me démarquer des autres et pour ça les gens m’aimaient plus ou moins bien. J’étais pseudo « populaire » parce que ça ne représentait absolument rien pour moi, mais bon ça dérangeait.  Ça me fait tellement rire aujourd’hui, on me jugeait de nana hyper hautaine qui  » se la pétait, et ne se prenait absolument pas pour de la merde » blablabla. À 13/14 ans forcément ça te touche, déjà à cet âge je me remettais beaucoup en question sans penser une seconde que le problème ne venait pas forcément de moi.

Peu importe ce que je pouvais faire ou dire via les réseaux j’étais sans cesse sous les projecteurs. Ça n’a pas été simple, ça m’a même beaucoup atteinte mais plus les années passaient et plus je m’en détachais. Faut savoir que j’habitais une très petite ville prout-prout (colmar je t’aime) dans laquelle tout ce que tu pouvais faire ou dire était vite transformé et raconté. De toute manière ça ne concerne pas que les petites villes, on connaît tous ce phénomène et on le connaîtra malheureusement toujours (les réseaux, les fréquentations). Les gens aiment simplement parler sur les autres, pourquoi? Je me suis tellement posé la question sans en trouver la réponse et ça demeurera toujours un mystère. De l’ennui, de la jalousie, de la haine? À mon sens, ces gens là sont simplement tristes et possèdent le temps que moi je n’ai pas pour faire ça.

Quel jour, un bon matin je vais me lever en décidant de raconter n’importe quoi sur n’importe qui, faudrait sincèrement qu’on m’explique ce qu’il y a de constructif ou de positif dans tout ça? Même si je vois et lis beaucoup de choses qui me dépassent parfois sur les réseaux, je trace mon chemin en fait. Comme par exemple, récemment j’ai posté une vidéo sur mon compte instagram sur laquelle ma fille et moi nous faisions un bisou sur la bouche, une fille la commente en me disant que c’est une chose très bizarre qui la dégoûte (si vous avez suivi on a quand bien rigolé) mais bro’? Ça m’est passé à des millions de kilomètres au dessus de la tête.

À un moment dans ma vie j’ai eu un déclic qui était de m’en carrer royal de tout ce que les gens pouvaient penser de moi ou de ce qu’on pouvait dire et de là ma vie à changer du tout au tout. À partir du moment où tu sais ce que tu vaux, tu sais les valeurs que tu as, que t’es en accord avec toi même et droit(e) dans tes baskets, qu’est-ce que ça peut faire au fond? Les gens qui restent sur des préjugés sur les « on dit » vis-à-vis de toi ont tout perdu au final, c’est eux qui ont tord. C’est bien pour ça que je vie ma vie hyper sereinement et paisiblement et que les « haters » je ne les entends plus depuis belle lurette.

girls-talk-les-jugements.jpg

Ces gens m’exaspère parce que beaucoup d’entre eux réussissent à en déstabiliser, à les faire douter d’eux et même à en détruire certains. Ça me fait de la peine parce que ça me rappelle juste ma propre situation quand j’étais plus jeune et très naïve mais heureusement qu’on apprend vite. Je pense que j’ai dû atteindre le summum lorsque j’ai affiché au grand jour mon petit bidou sur Facebook mais alors là, avoir 18 ans, être enceinte ouloulou on crie au scandal. C’est certaines copines qui me racontaient brièvement ce qu’il se disait et j’en rigolais si fort. Le jugement est tellement facile aujourd’hui. 18 ans et? Bien plus que vous dans la tête à ce que j’en conclus. Aujourd’hui j’assume beaucoup plus que vous, qui m’avez rabaissé plus bas que terre, toujours vous mettant gentiment les pieds sous la table, n’ayant que vous comme préoccupation car ni loyer à payer, ni courses à faire tous les mois, ni assurance, nounou, abonnement téléphonique, électricité à régler, ni ménage ou encore linge à faire car vos parents vous mettent bien. J’ai même pas eu besoin de parler à l’époque parce que je savais très bien que les grandes bouches se fermeront toutes seules un jour. Aujourd’hui, j’ai un enfant en bonne santé, qui ne manque de rien, je suis allé au bout d’un cursus secondaire (croisez bien fort les doigts pour que j’obtienne mon diplôme), je gère un foyer, je suis heureuse, épanoui dans ma vie personnelle et professionnelle et vous? Alors les « t’as kiffé quand tu te faisais fourrer » (oui c’est allé très loin tout ça), bah oui j’ai kiffé mon gars parce que j’ai le plus beau cadeau du ciel avec l’homme de ma vie et toi avec ta haine ça en est où? Vos projets de mariage c’est pour quand?

Je n’ai jamais pris en compte le regard des autres ou ce qu’autrui pouvait penser. Ça veut dire quoi, que « les autres » vont décider de ma vie, et puis quoi c’est aussi eux qui vont choisir la couleur de mes culottes? Lol, mais sérieusement. Personne ne peut laisser sa vie se faire dicter par « le regard des autres ». Je sais bien que c’est facile à dire, j’ai aussi construit mon caractère pour vraiment emmerder le monde et ça m’a plutôt bien servi et réussi.

Les jugements sont souvent (voir tout le temps) accompagné de méchanceté pure et dure, ne vous laissez absolument jamais atteindre par ces conneries. Vous êtes bien plus fort et bien plus mature que ça. Vous savez qui vous êtes et ne laissez jamais personne essayer de vous en faire douter un jour, never.

N’hésitez surtout pas à me faire par de vos sentiments et de vos expériences, j’espère comme toujours que ça vous aura plu. Je me remet bientôt aux looks c’est promis. Bisous d’amour mes shoo.

signature

You Might Also Like

9 Commentaires

  • Reply Charlene 20 juin 2016 at 6:46

    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu as écris. Je comprend pas les gens qui passent leur vie à critiquer les autres, vraiment je comprend pas. Chacun fait bien ce qu’il veut de sa vie franchement 😑 Heureusement que j’ai appris à passer au dessus de tout ce qui se racontait sur moi parce que sinon je serai plus bas que terre. Grâce à mon homme, notamment. Heureusement qu’il était là parce que moi les copines, ça se compte même pas sur les doigts d’une main 😏

    Force à nous 💪🏼 et ceux qui n’importe quoi sur n’importe qui 👋🏽

    • Reply Aline 20 juin 2016 at 8:27

      Je pense sincèrement que ce sont des gens qui s’ennuient, c’est triste franchement. Heureuse que tu t’en sois débarrassée. Ouh moi aussi niveau copine c’est pareil aha. Plus fort qu’eux de toute manière!

  • Reply roxane 21 juin 2016 at 6:10

    Ton article est intéressant ça se ressent, que tu avais besoin de te décharger en l’écrivant.
    Malgré tout ce qui a pu t’arriver, à travers tes post et tes snaps ont voient que tu t’en sors très bien et t’es une super maman. Les autres qui passent leurs vies à avoir une bouche pimenté la, faut les ignorer fort lol.
    Moi le pire que j’ai du( vivre ) c’est le regard des gens du fait que mon chéri soit blanc et moi noire. Surtout quand on part en weekend dans le sud ou autres petites province de France. Les gens ont un regard sur nous qui est super pesant, insistant mais bon ont passent outre et ont profitent de nos petits moments. Et ce qui me (tue) c’est les questions genre t’es né ou en Afrique à croire que l’Afrique est un pays et qu’ont parlent tous africain limite on est tous pareils lol, et quand je leurs dit que je ne suis qu’une banlieusarde né dans le 92, ils sont choqué lol, genre une renoi né en France c’est suspect pourtant d’accent (bon sauf pour rigoler pck j’aime bien lol) mais bref tout ça pour dire que les gens ont et auront toujours des choses à dire. Passons au dessus de tout ça hein la vie est trop courte pour s’attarder sur ces personnes frustrés. Bisous ma belle

    • Reply Aline 21 juin 2016 at 8:25

      Grave, ça fait du bien ! C’est adorable, merci beaucoup et j’adore vous suivre aussi. Quand je vois les plats là hmmmm j’ai juste envie de claquer des doigts et d’être devant l’assiette ahaha. Alalalala le racisme, ça j’en parle même pas c’est un sujet hyper virulent pour moi. La France et le monde ne voudra donc jamais évoluer, c’est grave qu’à l’heure qu’il est en 2016 ça puisse encore exister… Comme tu l’as si bien dit, faut passer au dessus de tout ça sinon on ne vie plus. Bisous ma belle, merci pour ton commentaire.

  • Reply roxane 21 juin 2016 at 6:11

    J’ai pas d’accent*

  • Reply DelahoyaB 21 juin 2016 at 10:30

    Ah Aline, cette article. J’espère un jour m’ouvrir de la sorte sur mon blog car j’ai aussi beaucoup subi…bref. Cette article est canon, j’aime tellement te lire. Continue comme ça ma Doudou ❤️❤️

    • Reply Aline 22 juin 2016 at 6:50

      Si tu savais comme j’ai hâte d’être en septembre et te découvrir encore plus à travers lui. Merci pour ton soutien sans faille, much loveeee ♡

  • Reply Perle Cat 22 juin 2016 at 4:25

    Ton article me fait rappeler certains moments de ma vie. J’ai aussi l’impression que les gens n’ont vraiment rien à faire de leur vie pour critiquer et juger les autres. Le pire c’est qu’ils sont pas mieux.
    Tu as tout à fait raison de vivre ta vie comme toi tu le veux. Si tu devrais écouter les autres, tu en finis plus.
    C’est une bonne chose que tu penses à ta famille, c’est le plus important dans une vie.
    Gros bisous

    • Reply Aline 22 juin 2016 at 6:51

      Exactement! J’ai jamais écouté les gens et c’est sûrement pas aujourd’hui que je vais le faire. Je te conseille et conseille à tout le monde d’ailleurs, vivons heureux simplement. Merci pour ton commentaire, gros bisous.

    Laisser une réponse

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.